Jeudi 9 Juin 2011

Publié le par projet.nepal.2011.over-blog.com

Apres une semaine et demi a l'eau froide et a parle fort a l'ecole, Delphine et moi avons la creve. Anne y echappera-t-elle ?

 

Ce matin, nous avons vu Sagar a l'orphelinat. L'apres midi, lorsque nous sommes arrivees devant la classe 5, le directeur s'y trouvait. Il nous a fait directement entre dans la classe avant meme que la sonnerie et nous a explique qu'il serait dans la classe avec nous.

 

IMG_6184.JPG

 

Nous avons donc commence a faire notre cours de francais. Le directeur etait a fond dedans et une fois qu'il avait compris la prononciation d'un mot, il le faisait repeter a tout le monde en coeur. Pendant ce temps, un professeur (surement celui qui faisait cours avant) tentait de parler francais aussi. Un autre professeur est venu s'installer au fond de la salle et la prof donnant le cours d'apres est venue aussi nous rejoindre pour suivre les dernieres minutes du cours de francais. J'ai adore cette seance, surtout le passage ou le directeur voulait discuter en francais avec Anne. Elle fut toute genee quand elle a du demande au pricipal "quel age as-tu?" C'etait marrant a voir ... enfin nous savons maintenant que le directeur a 49 ans !

 

IMG_6187.JPG

 

A la fin de ce cours de francais le directeur nous inviter a aller boire un the noir nepalais a la cantine de l'ecole ainsi nous avons anger quelques achars avec du ketchup. Cela a fait du bien a nos papilles (enfin autres choses que du riz). Il nous a propose de venir parler avec touis les professeur demain apres les cours. Pour finir il nous a demande nos adresses (postale et e-mails) et nos numeros de telephone.

 

Le soir venu, Anne nous a appele de toute urgence a venir la rejoindre dehors sur le balcon ... Elle avait vu pour la premiere fois en 2 semaines la lune ... 

 

Delphine est malade comme un chien ... moi un mal de tete pas possible ... ce fut une soiree superbe =) !!

Anne et Delphine ont joue au ping pong avec des moities de raquettes et une bouteille en guise de filet. Elles se sont couchees epuisees.

Publié dans Carnet de Voyage

Commenter cet article